Le logement reste un bon investissement – un Belge sur quatre rénove une habitation existante

Mercredi 1 mars 2017  

  • Dans le cadre de Batibouw, AXA Banque a demandé au bureau d’étude « Insites » d’interroger 800 propriétaires de logements à propos de l’habitat et de la qualité de vie.
  • Les Belges pensent toujours qu’avoir son propre logement est un bon investissement - 62% estiment la plus-value de leur logement supérieure à celle du rendement de l’épargne.
  • Près de 6 Belges sur 10 choisissent une habitation existante, à rénover ou pas. 40% considèrent leur maison actuelle comme une construction neuve.
  • Le co-housing n’est pas encore une pratique courante, bien que 17% des Belges soient ouverts au principe d’habitat kangourou.

Le Belge estime qu’un logement est toujours un bon investissement

En moyenne, 62% des propriétaires interrogés pensent qu’avoir son propre logement est toujours un bon investissement aujourd’hui et estiment la plus-value de leur maison supérieure à celle du rendement de l’épargne. Parmi les 51-65 ans, 70% partagent cette opinion et chez les jeunes adultes (20 à 35 ans), ils sont 50%. En outre, 67% des répondants sont convaincus que la valeur de leur logement a augmenté depuis l’achat. Les générations plus agées croient encore davantage dans leur habitation : 25% des 51 à 65 ans pensent que leur logement a doublé de valeur.

Les principales raisons de posséder son propre logement :

  1. Un investissement général pour son propre avenir
  2. Les loyers sont plus élevés que les coûts associés au remboursement du crédit
  3. Un investissement pour les enfants

1 Belge sur 4 rénove une habitation existante

58% des Belges disent être propriétaire d’une habitation déjà existante et 42% décrivent leur maison actuelle comme une construction neuve.

Habitation existante : un tiers des répondants n’a pas, ou à peine, rénové son logement et un quart opte pour une rénovation approfondie ou totale.

Nouvelle construction : 42% optent pour une nouvelle construction avec un architecte, un promoteur immobilier ou une formule clé sur porte, cette dernière formule concerne 12% des propriétaires.

Les principales raisons d’acheter un logement clé sur porte :

  1. Disposer immédiatement d’un logement fini
  2. Connaître le coût total à l’avance
  3. Pas envie de rénover soi-même

Co-housing et habitat kangourou

Dans le cas du co-housing, des membres de la famille ou des amis partagent quelques infrastructures de leur habitation. Actuellement, ce n’est pas encore un système très répandu. . Le plus souvent, le logement est partagé avec la famille, mais les jeunes adultes sont également disposés à le faire avec des amis.

Les Belges sont le plus souvent ouverts au co-housing dans les formes suivantes

  1. Un garage ou un jardin commun
  2. Une buanderie commune
  3. Un habitat kangourou

Cette dernière forme, surtout, est intéressante - 17% des répondants sont ouverts au concept d’habitat kangourou. Il s’agit d’un habitat qui peut accueillir deux familles. Ce concept est souvent adopté par les enfants et les parents ou grands-parents, qui s’entraident et partagent les charges élevées que représentent les prix des terrains et de la construction.

Pascal De Decker, professeur d’Architecture à la KU Leuven : “L’habitat collectif est encore peu promu par notre modèle individualisé actuel. Le système ne va pas changer d’un jour à l’autre. En outre, les amis ou membres de la famille qui pratiquent le co-housing entament une collaboration à long terme, ce qui n’est pas toujours évident. Cohabiter avec la famille dans le cadre d’un habitat kangourou est toutefois une belle alternative dans la lutte contre l’isolement des seniors : il y a du potentiel dans ce concept.”